au ciné Roch le 25 FÉVRIER 2017

La Bretagne des années 70 aux alentours de Guémené

 

(Persquen, Guémené, Cléguérec, Guern, Quistinic)

 

 

en présence de Patrick Prado, réalisateur, sociologue

 

 

 

 

 

Dans les années 70, époque du basculement socio-économique, la jeunesse de la Bretagne retrouve de l’intérêt à sa langue et à sa culture (Fête en pays pourlet), quitte à tomber parfois dans le folkore, ce que ne manquent pas de fustiger les militants (Bretonneries pour Kodachrome). Ils se battent parfois durement pour le respect et l’intégrité d’un territoire et contre ceux qui tentent de l’accaparer (Les Fourmis noires du coin du pont). Leurs luttes font école et donnent des idées à des néoruraux qui s’installent dans les campagnes, y restent… ou pas (Le basculement 1).

 

 

 

1) Fête en pays pourlet , 1979, 23 min,

 

Chaque année Penety en Persquen, organise une journée de fête autour de la danse Pourlet. Un groupe de la Fédération War'l Leur rend compte de l'événement.

 

 


 2) Bretonneries pour Kodachrome, 1974, 13 min, de Jean-Louis le Tacon (du groupe Torr e benn)

 

Noce pourlet, fête des battages et autres fêtes, filmées à Guémené et Cléguérec, et autres lieux. Les formes de vie sociale des pays bretons (noces, moissons, pardons, danses et jeux) sont aujourd'hui transformées en objets de spectacle. (J.-L. Le Tacon habitait à l’époque à Séglien, au lieu dit Goaz Ar Feunten Vad.)

 

3) Lampader korn er pont hag ar merien du : l'affaire de Guern (Les lampadaires du coin du pont et les fourmis noires) 1973, 32 min, de Patrick Prado

 

 Appropriation de la vallée de la Sarre par un mareyeur-conserveur Lorientais. Manifestation de protestation des habitants de Korn er Pont, en Guern. Soutien des artistes (Gilles Servat, Yvon Le Men…) et arrivée des CRS et des gaz lacrymogènes...

 

4) Le basculement 1, 2008, 40 min, de Patrick Prado

 

« 1972, c’était la fin des paysans ; ils étaient partis du village et nous, nous nous sommes installés à leur place. Une population est remplacée par une autre. Le village s’appelle Névédic en Quistinic. Par quoi allions-nous remplacer la vie paysanne qui disparaissait peu à peu ? Nous n’en avions aucune idée. » (Patrick Prado)


cinéma   ART & ESSAI
cinéma ART & ESSAI