ILES ET MEUTES

 

 

 

Mai 13 : The Wicker Man

 

VO anglais 1973 1h32

 

 

 

Juin 10 : Lord of the Flies - Sa Majesté des Mouches

 

VO anglais 1963 , 1h32

 

 

 

Juillet 8 : Day of the dead – Le Jour des Morts-Vivants

 

VO anglais 1985 1h42

 

 

 

Août 12 : The Most Dangerous Game – Les Chasses du Comte Zaroff

 

VO anglais 1932 1h03

 

 

 

CYCLE ÎLES ET MEUTES
L’île est un thème de littérature et de cinéma récurrent. Des archipels parcourus par Ulysse à The Lighthouse, de Robinson Crusoé au Docteur Moreau, du Skull Island de King Kong au terrain de chasse du comte Zaroff, les îles sont des espaces imaginaires et mentaux qui ont pour vocation de révéler l’intériorité de ses visiteurs. Des espaces clos où la folie guette, où les fantasmes et les peurs prennent corps. Un terrain de jeu idéal pour tout un pan du cinéma de genre qui entend explorer les pulsions qui traversent notre humanité. Nous sommes tous marqués par l’épisode du Covid-19, par ce confinement qui a transformé notre société en multiples îlots, par ces scènes de ruées dans les supermarchés. Un événement qui n’est pas sans faire écho à notre sélection de quatre films qui utilisent chacun à leur manière l’image de l’île et de l’isolement pour étudier la manière dont un groupe se transforme en meute...

The Wicker Man
Un film de Robin Hardy
Royaume-Uni – 1973 – 1h32 (version final cut)
Un inspecteur est envoyé sur une petite île au large de l'Écosse afin de résoudre la disparition d’une fillette de treize ans. Il découvre que l’île repose sur un culte païen de la fécondité, conduit par l’étrange Lord Summerisle (Christopher Lee)… Entre farce, satire et horreur The Wicker Man est l'une des œuvres les plus originales, étonnantes et folles du cinéma anglais du début des années 70.

Sa Majesté des mouches
(Lord of the Flies)
Un film de Peter Brook
Royaume-Uni – 1963 – 1h32
Pendant la seconde guerre mondiale, un avion emmène des enfants anglais vers l’Australie où leurs parents les envoient trouver refuge. Mais l’avion s’écrase sur une île déserte de l’Océan Pacifique et aucun adulte ne sort rescapé de l’accident. Les enfants se retrouvent livrés à eux-mêmes… Immense homme de théâtre, Peter Brook adapte magistralement le classique de William Golding, renforçant encore la force de cette fable sur la lutte entre civilisation et sauvagerie par une mise en scène quasi documentaire.

Le Jour des morts-vivants
(Day of the Dead)
Un film de George Romero
Etats-Unis – 1985 - 1h42
Les morts vivants règnent sur terre. Dans un bunker, une poignée de scientifiques essaye de trouver un remède ou une solution à l’invasion. Un bataillon réduit de militaires dirige cette enclave souterraine et, sous l’impulsion du capitaine Rhodes, menace les scientifiques d’arrêter leurs expérimentations. La tension monte entre les deux factions… A chaque décennie son zombie, tel est le projet de George Romero. Ce troisième volet réalisé en 1985 évoque ainsi les années Reagan, période réactionnaire où les plus fragiles se retrouvent broyés tandis que l’Amérique célèbre ses nouveaux héros,  Yuppies et Golden Boy, et se rêve gendarme du monde.